© Crédit photo
© Stéphane Cantin - dronepixlr
© Crédit photo
© Stéphane Cantin - dronepixlr

Histoire et patrimoine

De 1858 à aujourd'hui, parcourez l'histoire du Parc de la Villette !

1865-1974

Des premières briques à la Cité du sang

Le chantier du marché aux bestiaux

En novembre 1858, Dans un souci de modernisme, Haussmann, Préfet de la Seine, propose au Conseil Municipal de Paris de regrouper tous les abattoirs et marchés aux bestiaux de Paris à la Villette.

Le 20 janvier 1865, les travaux sont lancés sous la direction de l’architecte Louis Janvier, qui donnera son nom à l’actuel Pavillon Janvier !

L’âge d’or de la Cité du sang

Les abattoirs ouvrent le 1er janvier 1867, suivi par l’ouverture du marché aux bestiaux le 21 octobre. La Villette entre alors dans un âge d’or, qui durera jusqu’aux années 30.

Suite à l’ouverture des portes de Rungis le 2 janvier 1969, les travaux sont progressivement arrêtés jusqu’à la fermeture officielle des abattoirs. Le dernier bœuf est abattu le 15 mars 1974.

1975-1983

Lancement d’études et projets sur le devenir du secteur de la Villette

Que faire de cette friche industrielle ? Jean Sérignan, directeur général de la SEMVI (Société d’économie mixte de la Villette), propose en 1975 un programme de reconversion du site en un vaste parc urbain. En 1977, le président de la République, Valéry Giscard d’Estaing demande une étude pour la réalisation d’un musée des sciences et de l’industrie ainsi que pour l’aménagement du parc. La Grande halle est inscrite à l’inventaire supplémentaire des monuments historiques en 1979 Jusqu’en 1981, La Villette est en déshérence, elle accueille le Pavillon de Paris où jouerons entre autres les Rolling Stones, des fêtes foraines, un skatepark, etc.

Le 13 juillet 1979, l’EPPV (établissement public du parc de la Villette) est créé. Paul Delouvrier, président de l’EPPV, arrête les grandes lignes du futur projet : La Villette devra englober trois créations majeures, un musée des Sciences et des techniques, un auditorium dédié à la musique et à la danse et un parc urbain ouvert sur le quartier.

Le 17 mai 1982, Jack Lang, ministre de la culture, annonce le lancement d’un concours international ouvert aux architectes et aux paysagistes pour la création du parc de la Villette.

Un concours au-delà des frontières

805

inscriptions

41

pays représentés

472

projets retenus

24-25 mars 1983

À l’issue de la réunion du jury international, l’architecte suisse Bernard Tschumi est désigné maître d’œuvre général du Parc.

On lui doit notamment les 26 folies qui rythment le parc de leur rouge vif.

« Comment trouver un parc fédérateur, qui puisse permettre aux gens de se rencontrer ? »

Bernard Tschumi
Document-cle du projet de creation du parc public de la Villette © Bernard Tschumi Architects

1984 – Aujourd’hui

Un Parc en aménagement perpétuel

12 janvier 1984

Inauguration du Zénith, salle de musique populaire construite par les architectes Philippe Chaix et Jean-Pierre Morel et premier établissement du parc à ouvrir au public.

Novembre 1985

Philippe Starck est désigné lauréat du concours pour la création du mobilier urbain du parc : venez découvrir chaises pivotantes, lampadaires et fontaines à eau créés par le designer français.

Novembre 1990

Inauguration de la Bicyclette ensevelie, par les artistes Claes Oldenburg et Coosje Van Bruggen. Un vélo à l’échelle monumentale comme abandonné par un enfant gigantesque, dont quelques éléments seulement sont visibles.

6 mai 1985

Inauguration de la Géode par le Président de la République. Architectes : Adrien Fainsilber et Gérard Chamayou. Ce dôme géodésique qui semble flotter dans le bassin qui l’entoure est actuellement fermé.

Décembre 1990

Inauguration du Conservatoire Supérieur National de Musique et de Danse de Paris, première tranche des travaux de construction de Cité de la Musique

14 janvier 2015

Inauguration de la Philharmonie de Paris conçue par l’architecte Jean Nouvel. Elle abrite une salle de concert de 2 400 places, des salles de répétitions, restaurant, espaces d’exposition… et pour les plus jeunes la Philharmonie des enfants !